Alpine Elf Europa Cup (France)

Alpine Europa Cup

Avec des courses intenses et disputées jusqu’au drapeau à damier, l’Alpine Elf Europa Cup a enthousiasmé le public des Coupes de Pâques ! Vainqueurs des deux premières manches de la saison à Nogaro, Mateo Herrero (Milan Compétition) et Mike Parisy (CMR) en profitent pour s’installer en tête du classement général.

Après la séance de répétition organisée le mois dernier, le peloton se retrouvait samedi à Nogaro pour les essais libres. Gaël Castelli (CMR) donnait le ton d’entrée en signant le meilleur temps dans la première session en 1’34’’271, un nouveau record pour la catégorie sur le Circuit Paul Armagnac.

COURSE 1 : LA PREMIÈRE POUR HERRERO

En qualifications, Mateo Herrero soufflait la pole position avec trente-trois millièmes d’avance sur Nicolas Milan (Milan Compétition) au terme d’une séance interrompue prématurément par la sortie de Mike Parisy.

Malgré quelques gouttes de pluie, les concurrents conservaient les slicks au départ. Mateo Herrero gardait l’avantage tandis que Gaël Castelli débordait Nicolas Milan dans un peloton marqué par l’accrochage entre Julien Neveu (Autosport GP), Rodolphe Wallgren (Milan Compétition) et Mike Parisy.

Au fil des passages, les débats gagnaient en intensité et une véritable bataille à cinq se dessinait pour la victoire entre Mateo Herrero, Gaël Castelli, Nicolas Milan, Laurent Hurgon (Autosport GP) et Marc Guillot (Milan Compétition).

Appliquant une pression de tous les instants sur le leader, Gaël Castelli ne trouvait pas l’ouverture. Derrière, le ton montait entre Laurent Hurgon et Marc Guillot. Les deux hommes reléguaient Nicolas Milan au cinquième rang avant que Marc Guillot ne tente de ravir la troisième place à Laurent Hurgon, sans succès.

Du haut de ses dix-sept ans, célébrés trois jours plus tôt, le Junior Mateo Herrero s’imposait avec six dixièmes de seconde d’avance sur Gaël Castelli. Laurent Hurgon complétait le podium devant Marc Guillot et Nicolas Milan.

Yann Zimmer (CMR) remportait son duel pour la sixième position face à Antoine Miquel (Milan Compétition) tandis que Mike Parisy, Vincent Beltoise (Racing Technology) et Julien Fébreau (Racing Technology) – vainqueur chez les Gentlemen – formaient la suite du top dix dans cet ordre.

COURSE 2 : PARISY PREND SA REVANCHE

La deuxième séance de qualifications était encore plus disputée que la première puisque Mike Parisy signait la pole position avec moins d’un dixième de seconde d’avance sur Yann Zimmer, Mateo Herrero et Vincent Beltoise. Preuve du niveau de compétitivité de l’Alpine Elf Europa Cup, les neuf premiers se tenaient en moins d’un quart de seconde !

Au départ, Mike Parisy conservait l’avantage sur Yann Zimmer tandis que Vincent Beltoise surprenait Mateo Herrero. Deux boucles plus tard, le peloton se resserrait lorsque Mike Parisy passait dans le bac à graviers. Yann Zimmer tentait alors une manœuvre pour prendre les commandes, mais Vincent Beltoise, Mateo Herrero et Marc Guillot profitaient de son optimisme pour le dépasser.

À son tour, Vincent Beltoise plaçait Mike Parisy sous pression, mais le leader résistait fermement. Le retour de Mateo Herrero derrière son rival lui permettait même de reprendre ses distances, mais le vainqueur de la première course était débordé par Marc Guillot, Yann Zimmer et Nicolas Milan dans la foulée.

Gérant son avance d’une main de maître, Mike Parisy s’imposait devant Vincent Beltoise tandis que Yann Zimmer s’offrait la troisième marche du podium aux dépens de Marc Guillot dans le dernier tour.

Promu au cinquième rang après l’abandon de Nicolas Milan et Laurent Hurgon au dixième tour, Gaël Castelli se classait cinquième devant Mateo Herrero, à nouveau meilleur Junior. Julien Neveu prenait la septième place face à Antoine Miquel alors que Jean-Baptiste Mela et le Gentleman Rodolphe Wallgren intégraient le top dix.

L’Alpine Elf Europa Cup se poursuivra le mois prochain au Hockenheimring (24-26 mai).

ET AILLEURS…

Tout au long du week-end pascal, Alpine a brillé sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro. Outre les courses intenses et disputées opposant les Alpine A110 Cup, l’Alpine A110 GT4 de Stéphane Lémeret et Pierre-Alexandre Jean s’est offerte un retentissant doublé pour prendre les commandes du classement général en Championnat de France FFSA GT.

ILS ONT DIT

Mateo Herrero (vainqueur course 1, leader du classement général)

« Le bilan de ma première manche en Alpine Elf Europa Cup est vraiment positif. J’ai gagné ma première course dimanche et j’en étais vraiment fier vu l’expérience de mes adversaires. La deuxième était un peu plus compliquée, mais j’avais un bon rythme. Je pensais que les différences avec la monoplace seraient plus importantes, mais j’ai réussi à m’adapter rapidement. Il est désormais temps de bien préparer le prochain rendez-vous à Hockenheim. Vu mes résultats, j’ai peut-être une cible dans le dos maintenant, mais le plus important est que les performances soient au rendez-vous ! »

Mike Parisy (vainqueur course 2)

« Nous étions plutôt à l’aise en essais, mais nous sommes entrés dans une spirale défavorable avec un problème technique causant une sortie de piste en qualifications, puis un accrochage dans la première course. Nous avions à cœur de remonter la pente pour montrer notre rythme et c’est exactement ce que nous avons fait avec la pole. J’ai pu user de toute mon expérience pour gérer le trafic et creuser l’écart au moment opportun. Une fois en sécurité, j’ai pu m’atteler à maîtriser le reste de la meute et remporter cette victoire qui compense notre première journée assez négative. Malgré mon expérience, je suis un peu novice dans ce championnat très relevé, excitant et sympathique. Je prends extrêmement de plaisir avec l’Alpine A110 Cup. Nous allons désormais poursuivre notre travail sur la voiture avec l’équipe CMR avant d’attaquer les circuits internationaux. Ce sont donc des débuts encourageants, mais la saison est encore longue ! »

Julien Fébreau (pilote invité)

« C’était un week-end fantastique et vraiment génial. J’ai su dès mon premier tour que ce ne serait que du plaisir. J’avais juste peur de ne pas progresser autant que je le voulais, mais j’y suis parvenu et c’est un grand motif de satisfaction, tout comme ma victoire chez les Gentlemen ! J’ai découvert l’Alpine A110 Cup samedi matin. C’est une voiture très facile à prendre en main et jamais vicieuse. Au fil des trois jours, j’ai réduit l’écart sur les meilleurs temps de 4’’0 à 1’’4. Cela reste un monde en sport automobile, mais on peut vraiment aller chercher ses limites d’entrée, même sur un circuit redoutable comme celui de Nogaro. Que l’on soit débutant, gentleman ou pilote professionnel, je crois que chacun peut y trouver du plaisir et du défi. C’est à la fois une voiture-école et une voiture de compétition pure quand on voit le niveau exceptionnel des pilotes aux avant-postes… Et je ne parle même pas de la cote de popularité ! »

X
By continuing to browse this site, you accept the use of cookies, in particular to compile statistics on visits in order to optimise the site's functionality.Change my cookie settings