Tito Rabat

RABAT

RABAT

RABAT

RABAT

RABAT

RABAT

Plus connu sous son diminutif de Tito, Esteve Rabat Bergada a fait ses débuts professionnels en compétition moto en 2005. Lors de cette première saison le jeune espagnol terminait vice-champion du CEV 125 cm3, le championnat espagnol de vitesse. Ses brillants résultats lui ouvrirent les portes des Grands Prix avec une première participation à Valence en tant que Wild card la même année.

En 2006, Tito intègre le Championnat du Monde 125 et hérite de la Honda d'Aleix Espargaro. Après une première saison de découverte, il intègre le Repsol Honda Junior Team en 2007 et signe son premier podium la même année en terminant troisième du Grand Prix de Chine. La saison suivante, le Junior Team décide de passer sur KTM mais les résultats sont plus difficiles pour lui. Il quitte alors le giron de Repsol pour rejoindre Aprilia Blusens. Après une saison 2009 compliquée, le pilote ibérique renoue avec les podiums en 2010 et signe le meilleur résultat de sa carrière avec une 6ème place au général.

Conscient de sa progression, Blusens le fait passer dans la catégorie supérieure. Rabat se fait rapidement à la Moto2 puisqu'il décroche son premier podium dès sa première saison et intègre directement le top10. Il attire alors l'attention de Pons Racing et effectue une saison plus régulière pour gravir encore quelques échelons. C'est en 2013 qu'Esteve Rabat devient véritablement un des meilleurs pilotes de la catégorie en signant ses premières poles et ses premières victoires puis en terminant sur le podium du championnat.

En 2014, il récupère le guidon de Scott Redding chez Marc VDS Racing et se bat avec son coéquipier Mika Kallio pour la course au titre. Il sera finalement sacré Champion du Monde en Malaisie et affiche un palmarès de 11 poles, 7 victoires et 7 podiums en 18 courses. Rabat reste finalement en Moto2 pour défendre son titre en 2015 mais croise la route d'un Johann Zarco au-dessus du lot. Il terminera malgré tout 3ème du championnat.

Découvrez en images notre pilote Tito Rabat: