ELF et Alpine au championnat du monde d’endurance

Le retour de la marque Alpine dans les sports mécaniques est un accomplissement de taille. Après deux victoires successives en 2013 et 2014 en European Le Mans Series (ELMS), Alpine a décidé de redoubler d'efforts en 2015. L'Alpine A450b concourt dans la catégorie LMP2 (Le Mans Prototype) lors des huit courses du Championnat du monde d'endurance de la FIA (FIA WEC) qui incluent notamment les 24 Heures du Mans, l'événement le plus attendu de l'année.

Entre ELF et Alpine, une histoire d’amour

Jean Rédélé fonde la société automobile Alpine en 1955 et commence à produire ses premières voitures. Pour soutenir le développement de la marque, il choisit de se concentrer sur la compétition automobile. En rallye, en monoplace et en endurance, Jean Rédélé multiplie les succès. La marque ELF est d'ores et déjà associée à chacune de ses victoires. Puis il y a les 24 Heures du Mans. Cette conquête s'est produite en deux étapes : la période bleue entre 1963 et 1969, puis la période jaune entre 1973 et 1978.

En 1973, c'est sous le nom de « Renault Alpine » que le modèle A440 participe aux compétitions d'endurance. Les Renault Alpine A440 et A441 collectionnent les trophées et obtiennent le titre européen en 1974. Les modèles A442 et A442B marquent l'histoire de la compétition en 1976 avec deux pole positions, avant de remporter cette course légendaire en 1978, là encore avec ELF comme partenaire technique.

En 2013, Alpine décide de reprendre la compétition avec l'équipe SIGNATECH, déjà présente en endurance. Le projet SIGNATECH-ALPINE LMP2 démarre en endurance et aux 24 Heures du Mans avec les modèles ALPINE A450 et A450B. ELF, partenaire de longue date de la marque, ne pouvait manquer cette aventure aux côtés d'Alpine.